ETRE ENSEIGNANT

UN SACERDOCE ?

Il est loin le temps où les maîtres étaient les concurrents laïques des prêtres de paroisses. Bien que rivaux, ils affichaient ensemble leur vocation à servir la communauté, dans le dessein d’élever leurs ouailles vers la connaissance.

Des premiers temps de l’école républicaine, il reste la volonté d’éduquer « le vivre ensemble » et de transmettre des savoirs. A partir de ce projet commun, chaque enseignant détermine sa façon d’être et sa façon de faire en s’accommodant d’un contexte mouvant (mobilité des personnels, renouvellement annuel des emplois du temps, des classes, réforme régulière des programmes) ; de niveaux hétérogènes ; de situations complexes où il doit guider un groupe sans négliger les individus qui le composent.

Malgré l’administration qui l’encadre, malgré l’équipe pédagogique qu’il intègre, un enseignant est seul. Il est seul face à la préparation des cours, seul face à sa classe, seul face à l’évaluation des élèves. La contrepartie de cette solitude est la grande liberté dans laquelle il travaille car rares sont les occasions où on lui demande de rendre des comptes sur son activité.

Ces conditions de travail peuvent amener l’enseignant à évoluer vers une pratique qui s’apparente à une profession libérale : comme je suis seul à vivre mon expérience d’enseignement ainsi qu’à affronter les difficultés qui s’y associent, je détache les liens restants avec les personnels de l’établissement, je me libère de cette gangue.

A l’inverse, cette solitude peut le pousser à se rapprocher de son équipe et à s’impliquer dans la vie de son établissement : c’est le profil de l’enseignant ambitieux qui souhaite se distinguer de la masse, ou bien le profil de l’enseignant militant qui cherche à mutualiser les ressources et les énergies.

Cependant ces différents profils recèlent la même histoire des origines, celle de l’élève qui devient enseignant car la grande majorité d’entre eux n’ont connu et ne connaissent qu’un seul univers, celui de l’école. Non pas qu’il y ait chez eux une volonté consciente « de rester à la maison » mais plutôt le goût pour une discipline, qui à terme, ne leur laisse pas d’autres choix véritables que celui de rester là où ils peuvent continuer à l’explorer. Et à la transmettre. De l’inclination pour une discipline ou de celle pour la transmission, qui vient l’emporter dans le choix de devenir enseignant ? la réponse est individuelle.

L’analyse vaut uniquement pour les enseignants du second degré et celui du supérieur. Concernant le cycle primaire, les enjeux sont différents.

La distinction entre degrés d’enseignement vaut également pour l’astrologie, notamment celle entre les degrés primaires-secondaires et le degré supérieur. Ainsi les enseignants des cycles primaire et secondaire sont marqués par une maison 3 dominante et par la planète maîtresse qui la régit, Mercure ; tandis que la maison 9 et sa planète maîtresse, Jupiter, sont les significateurs des enseignants universitaires.

Si nous comparons ces deux thèmes concernant celui d’un enseignant du degré secondaire pour le premier, et celui d’un enseignant du degré supérieur pour le deuxième, pouvons-nous confirmer ces analogies Mercure/second degré, Jupiter/degré supérieur ?

Thème 1

ETRE ENSEIGNANT 1

L’enseignant du thème 1 (degré secondaire) est marqué par un Mercure très puissant : le Soleil et l’Ascendant sont situés en Vierge, l’un des deux signes attribués à Mercure, avec les Gémeaux. De plus Mercure est à domicile puisqu’il est situé en Vierge, et pour couronner le tout, il est conjoint au Soleil. Le signe des Gémeaux est le deuxième signe de la maison 10, secteur des réalisations socio-professionnelles. Ce Mercure dominant est situé en maison 2, secteur des gains financiers obtenus par l’exploitation de ses compétences. Concernant ses aspects, il est trigone à la maison 10, par conséquent il la soutient ; il produit un sextile avec Jupiter, ce qui favorise le développement des qualités nécessaires à la transmission envers un groupe, il inspire et guide les autres avec ses paroles et ses idées. La maison 3 en Balance, est gouvernée par Vénus, l’autre planète dominante du thème car elle est conjointe à l’Ascendant et maîtresse de la maison 10. Vénus est située en Vierge (encore une maîtrise pour Mercure !) et sa conjonction à Pluton, maître du deuxième signe de la maison 3, met en exergue cette maison.

Thème 2

ETRE ENSEIGNANT 2

Pour le thème 2, celui de l’enseignant en degré supérieur : Jupiter est en Cancer, un signe qui exalte ses qualités archétypiques de guide, et qui accorde de la croissance et de la popularité dans les compétences exploitées (Jupiter en maison 2). Jupiter est le deuxième maître des Poissons, signe présent en maison 10 : la planète est rattachée aux réalisations professionnelles. Ses nombreux aspects traduisent une influence importante dans le thème. Par exemple il forme un trigone à Neptune (2e maître de la maison 10), présent en maison 6 (secteur des obligations et services assumés par la personne) : cela indique une expansion facile et continue des responsabilités professionnelles. Un autre aspect fructueux de Jupiter est celui qui le lie à Mars : les actions initiées par la personne, aboutissent ; les opportunités se présentent et sont saisies. Enfin le trigone de Jupiter à Saturne donne de la profondeur, de la rigueur et de la constance dans les travaux entrepris, les compétences sont reconnues. Saturne en Poissons, est la planète dominante du thème car elle est la plus proche de l’angle de la maison 10. De plus elle est maîtresse de la maison 9, secteur de l’enseignement supérieur et des universitaires. Son influence est renforcée par ses trigones, l’un le reliant à la conjonction Jupiter/Mars et l’autre rejoignant Neptune (maître des Poissons et de la maison 10). Ces trigones forment un triangle raccordant trois signes d’eau (Cancer, Scorpion et Poissons) : cela définit un symbole de réalisations solides, productives et structurées.

Le thème 1 est plus évident à traduire en termes de significateurs astrologiques dévolus à l’enseignement du degré secondaire que le thème 2 pour celui du degré supérieur : cela s’explique par un Mercure dominant totalement le thème. Le thème 2 ne présente pas un Jupiter aussi écrasant que le Mercure du thème 1 mais la maison 9 et son maître Saturne permettent de corroborer l’hypothèse qu’il s’agit bien d’un enseignant du degré supérieur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s